Salaire d'un contrôleur des Finances publiques récemment titularisé ?

  • Gregoire38
  • Portrait de Gregoire38 Auteur du sujet
  • ··· Très assidu ···
  • ··· Très assidu ···
Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #181835 par Gregoire38
Bonjour à toutes et tous,

Ce sujet est sans doute récurrent. Ma question s'adresse ici aux contrôleurs des Finances publiques récemment titularisés et notamment ceux qui ont passé le concours en tant que candidats externes.
Je travaille actuellement dans une entreprise du secteur privé. Je pense avoir une ancienneté de 10 à 12 ans dans un poste similaire à celui de contrôleur des Finances publiques, de même niveau je veux dire ; j'ai entendu dire que l'ancienneté est reprise à 50% de l'expérience dans le privé, ce qui fait qu'on reprendrait 5 à 6 ans de mon ancienneté.
Actuellement, dans le privé, j'ai un salaire mensuel net de 1930€, étalé sur 13 mois ; en plus de cela, je touche aussi l'intéressement, la participation, la prime PPV, ce qui représente 5 mois de salaire complémentaires ; en somme, je touche 2700€ net par mois sur 12 mois si je lisse le tout // j'ai 6 semaines de congés payés et 4 semaines de RTT.
J'aimerais rejoindre la fonction publique par convictions, le salaire n'étant pas ma 1ère motivation.

J'aimerais savoir quel est le salaire mensuel net minimum d'un contrôleur des Finances publiques qui vient d'être tout juste titularisé et qui aurait une ancienneté de 5 à 6 ans, un peu le même profil que moi ? J'imagine que dans ce salaire net est déduit la mutuelle ?
Selon ma situation professionnelle d'aujourd'hui, que pensez-vous de mon projet de rejoindre la fonction publique ? Quels sont les avantages et les inconvénients de la fonction publique dont je n'aurais pas connaissance ?

Je vous remercie par avance pour vos précieux conseils.

Greg
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yonji

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • FREDFRED0049
  • Portrait de FREDFRED0049
  • ·· Bien assidu ··
  • ·· Bien assidu ··
Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #181836 par FREDFRED0049
Bonjour,
Lol, le traitement de contrôleur en début de carrière est misérable, une centaine d'euros de plus par mois par rapport à un agent c.
Pour espérer ne pas perdre au change par rapport à ta situation actuelle, je te conseillerais le concours d'inspecteur. 
Tu l'auras compris qu'en tant que contrôleur, même en tenant compte de ton ancienneté du privé, tu n'atteindras pas 2000e nets par mois. 
Bonne chance. 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yonji, Gregoire38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Isabelle LJ
  • Portrait de Isabelle LJ
  • - Modérateur -
  • - Modérateur -
Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #181837 par Isabelle LJ
Bonjour
je ne suis pas encore titularisée car je suis actuellement à l'Enfip. J'ai passé le concours d'agent en externe promo 2021 et celui de contrôleur promo 2023.
J'ai environ 12 ans d'ancienneté dans le privé. Comme j'ai commencé en tant que C, la DGFiP a repris 50 % de mon ancienneté totale donc j'ai commencé à l'échelon 4 et rapidement passée au 5. En B, tu commenceras à l'Enfip, à l'échelon 1, Indice 356, le temps qu'ils étudient ton dossier. Cette année, le reclassement a eu lieu en janvier avec effet pécuniaire attendu en février. Personnellement, ils ont gardé mon indice d'agent C donc 360, ce qui fait avec l'indemnité de stagiaire, 2333 €. Mon indemnité de stage est de 446 € brut et on la touche un an. Donc à peine 2000 € une fois l'indemnité enlevée.
12 ans d'ancienneté, tu devrais être reclassé échelon 5, indice 369. Essaye de voir sur la CGT finances publiques, ils ont un livret contrôleur stagiaire bien fait, il est d'ailleurs donné dans un autre post.
En conclusion, si tu ne le fais pas pour l'argent tant mieux. Si tu veux gagner plus, passe inspecteur si tu peux...

Passons aux avantages qui ne sont pas pécuniaires :
- en fonction de ton temps hebdomadaire de travail que tu choisis (il y en a 4), si tu prends le max 38 h - 38h30, tu as 12 RTT et 32 jours de CP ; tu as des horaires fixes en fonction de ton poste (fonction des horaires d'ouverture au public et si accueil ou pas)  et des horaires variables. c'est très flexible et ça, c'est très appréciable surtout quand tu avais un poste 8h-18h comme moi. Mes congés étaient imposés, ici pas, si le service est bien organisé, tout le monde s'arrange et le chef tranche si soucis. Tu as besoin d'une demi journée pour un rendez-vous ou ton enfant ? Pas de soucis et pas besoin de demander un mois avant...
- Moins de pression aussi. Le boulot ? Ce n'est pas ce qui manque, loin de là (je suis en SIE) mais pas la peine de rester jusqu'à 19 h pour le faire (c'est interdit 19 h) et interdit de ramener des dossiers à la maison. Tu pars à 16h30 si tu veux. Comme dit mon chef : ce qui n'est pas fait aujourd'hui, le sera demain. Bon, j'avoue, je suis tombée dans une superbe équipe. Tous ne sont pas comme ça mais beaucoup moins de pression que dans le privé. Après ça dépend d'où tu viens.
- J'ai gagné en sérénité et je ne suis pas la seule. Pour en avoir discuté à l'Enfip avec des collègues venant du privé, beaucoup "revivent". Un qui vient du domaine de la com nous disait qu'il peut enfin voir grandir ses enfants et profiter d'eux le week-end, leur faire faire leurs devoirs.
- Tu organises ton travail comme tu veux, le principal est de le faire. il y a des tâches qui sont impératives avant telle ou telle heure (courrier, compta, ...) mais pour le reste, tu gères.
- Formation continue obligatoire et évolution possible
- Variété des métiers

Bon j'avoue que cela ne fait que 2 ans que je suis à la DGFiP donc je ne vois encore que le côté positif, je suppose qu'il y en a aussi des négatifs parce que tout n'est pas rose en ce bas monde. J'y suis arrivée presque par hasard grâce à une rencontre et en pleine reconversion professionnelle suite à un burn out mais j'y trouve mon compte, je vis nettement mieux.
Après comme partout, cela dépend du service où tu atterris, le chef, l'ambiance, les collègues. Il y a des services où l'ambiance est loin d'être bonne, où l'entraide n'est pas top. L'humain fait beaucoup. Après, si vraiment c'est pourri, on peut demander une mutation en interne...
J'espère que tu auras d'autres avis, même négatifs, pour tenter de te faire une idée.

AAFIP 2021
CFIP 2022
Préparation IFIP 2025
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Eudesdeparis, Yonji, Gregoire38, Qifen, Vanes711

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • chtidunkerquois
  • Portrait de chtidunkerquois
  • Douanier Dark Vador
  • Douanier Dark Vador
Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois #181839 par chtidunkerquois

Bonjour,
Lol, le traitement de contrôleur en début de carrière est misérable, une centaine d'euros de plus par mois par rapport à un agent c.
Pour espérer ne pas perdre au change par rapport à ta situation actuelle, je te conseillerais le concours d'inspecteur. 
Tu l'auras compris qu'en tant que contrôleur, même en tenant compte de ton ancienneté du privé, tu n'atteindras pas 2000e nets par mois. 
Bonne chance.
Misérable ? merde pour un concours qui te demande le bac au minimum 1900 € net c'est pas mal non ? sachant qu'en fin de carrière et au grade de CP tu dois être à 2700 - 2800 nets

Agent de constatation des Douanes branche Opération Commerciale
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yonji, Gregoire38, IfeelSlo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • IfeelSlo
  • Portrait de IfeelSlo
  • Bébé Jr
  • Bébé Jr
Plus d'informations
il y a 1 an 4 mois - il y a 1 an 4 mois #181843 par IfeelSlo
Je rejoins chtidunkerquois, près de 1900 € net pour un début de carrière après un concours niveau bac c'est plutôt pas mal !! J'ai été prof pendant 10 ans ... et je n'avais toujours pas ce salaire quand je suis parti !
Dernière édition: il y a 1 an 4 mois par IfeelSlo.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yonji, Gregoire38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.