Besoin de conseils aux experts des oraux de toute catégorie

  • Yonji
  • Portrait de Yonji Auteur du sujet
  • ONEpiece
  • ONEpiece
Plus d'informations
il y a 3 ans 4 mois - il y a 3 ans 4 mois #170270 par Yonji
Bonjour, dans un an et demi, je vais passer l'IFIP en interne et ma grande peur c'est surtout l'oral. Si j'ai eu le concours C et le B, je ne le dois qu'à mes écrits, l'oral était quasiment toujours ma faiblesse. Pour illustrer :

AAFIP 2017 : 8/20 à l'oral
AAFIP 2018 : 13,5/20 à l'oral en LP
CFIP 2019 : 11,75/20 à l'oral en LC
CFIP 2020 : 7/20 à l'oral
CFIP 2021 : 9,75/20 à l'oral en LP

Ce qui me fait une moyenne générale de 10/20. Avoir entre 7 et 13,5, j'ai pas fait de faute grave, mais franchement j'ai pas du tout convaincu mes 5 jurys.

A tous ceux qui ont plus de 14 peu importe si vous avez le C , le B ou le A, quelles sont vos méthodes de fabrication pour réussir idéalement votre oral. Je veux agir et ne peut pas encore avoir un 10/20 à l'oral. Je veux sortir de ma zone de confort. Tous les conseils sont bienvenus. Je suis confiant à l'admissibilité du A, mais la grande marche pour moi sera l'oral de motivations. Merci pour vos réponses.

CDIF
Accueil
SIP
SDE
Trésorerie hospitalière

Download ..........

Dernière édition: il y a 3 ans 4 mois par Yonji.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bikou, NiniN, lindsey2208

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Portrait de
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 3 ans 4 mois #170279 par
Bonjour,

Comme je te comprends, l'oral de mon côté n'est pas mon fort, c'est aussi ma bête noire.
Le dernier s'est bien passé, avec une bonne préparation, surtout psychologique.
Travail sur la respiration, projection du lieu de l'oral (dans sa tête), projection de la réussite (du moment du passage devant le jury, en se voyant à l'aise), répétition de la présentation tous les jours, du sport (s'aérer la tête) et évidemment bosser le sujet, travailler les questions éventuelles, des collègues qui sont là pour t'encourager (ça joue aussi) tout ceci doit conduire à augmenter sa confiance en soi, son assurance.
Pour la respiration ; celle en triangle permet de calmer le stress, diminuer le rythme cardiaque soit une inspiration, une expiration, un temps d'apnée avec un temps identique pour les 3 temps.
Voilà les petits conseils que j'ai appliqués et qui m'ont aidée.
Tu es déjà confiant concernant l'admissibilité du A, voilà un bon départ !
Je te souhaite la réussite dans tes projets

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Titi31200
  • Portrait de Titi31200
  • -- Très impliqué --
  • -- Très impliqué --
Plus d'informations
il y a 3 ans 4 mois #170289 par Titi31200

Yonji écrit: Bonjour, dans un an et demi, je vais passer l'IFIP en interne et ma grande peur c'est surtout l'oral. Si j'ai eu le concours C et le B, je ne le dois qu'à mes écrits, l'oral était quasiment toujours ma faiblesse. Pour illustrer :

AAFIP 2017 : 8/20 à l'oral
AAFIP 2018 : 13,5/20 à l'oral en LP
CFIP 2019 : 11,75/20 à l'oral en LC
CFIP 2020 : 7/20 à l'oral
CFIP 2021 : 9,75/20 à l'oral en LP

Ce qui me fait une moyenne générale de 10/20. Avoir entre 7 et 13,5, j'ai pas fait de faute grave, mais franchement j'ai pas du tout convaincu mes 5 jurys.

A tous ceux qui ont plus de 14 peu importe si vous avez le C , le B ou le A, quelles sont vos méthodes de fabrication pour réussir idéalement votre oral. Je veux agir et ne peut pas encore avoir un 10/20 à l'oral. Je veux sortir de ma zone de confort. Tous les conseils sont bienvenus. Je suis confiant à l'admissibilité du A, mais la grande marche pour moi sera l'oral de motivations. Merci pour vos réponses.


J ai eu 18 au c.

Bien habillée mais pas trop.
Je suis partie du principe que comme pour acheter une maison les premières secondes sont essentielles. J ai donc fait un bonjour franc et je ne me suis pas assise directe, j ai lancé un 1er échange avec eux ( ca ne vous dérange pas si je bois une gorgée ? ) j ai attendu une réponse, et ja i commencé à dialoguer, ca a détendu tout le monde (j étais la dernière ) j ai pas fait de reponse bateau, j ai repondu comme je le sentais et je leur ai dit.
J ai pas mal ri mais surtout je pense que l échange que j ai instauré m a valu ma note, j ai reussi à les emmener là où je voulais et ils s en sont rendu je pense...

Et primordiale...j étais et je le suis encore, persuadée que ma place est à la dgfip et qu au delà de ce qu elle m apporte je lui apporte également beaucoup, et c est ça qu ils ont vu je pense et qui m a valu ma note.
Et ils ne se sont pas trompés.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bikou, NiniN, lindsey2208

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • bikou
  • Portrait de bikou
  • ‹ Maitre Jedi – Panthéon ›
  • ‹ Maitre Jedi – Panthéon ›
Plus d'informations
il y a 3 ans 2 mois #172772 par bikou
hello
j'ai le même souci

C --- 6 (2009) réussite
B --- CIS 8 ou 6 je n'arrive pas à retrouver cette beauté (2017) X
        CIS 11.75 (2018) X
        CIN 10.25 (2018) réussite
A --- 6.75 (2021) X

avec plaisir je prends les conseils

AAPFIP depuis 2009
Contrôleur Interne Normal 2018 !!! ENFIP Lyon/ Team Sexy Cordée

1ere classe? principal?
inspecteur???
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: NiniN

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Farrek
  • Portrait de Farrek
  • "Telle est la voie"
Plus d'informations
il y a 3 ans 2 mois #172773 par Farrek
14 au C et 18 au B.

Loin d'être un expert des oraux, loin d'être un grand bavard.
Ma vision des choses, je l'expose ci-dessous mais selon moi ça ne peut qu'aider sur la forme car le fond (et la plus grosse partie de la note) c'est un travail uniquement personnel de réflexion.
Il faut se poser les questions, y répondre et surtout prendre de la hauteur en s'imaginant déjà du grade auquel on postule.
De même, il faut ratisser ultra large sur la DGFIP : les missions "grand public" mais aussi celles méconnues ainsi que lire l'actu (même si ce n'est que les gros titres) pour ne pas se laisser surprendre et si bonne mémoire, apporter une petite plus value aux réponses.

Au préalable, veille et jour J, travail de respiration pour contenir le stress à défaut de pouvoir l'évacuer.

Jour J. Tenue correcte sans tomber dans le costume. Un bonjour en les balayant du regard dès l'entrée, attendu qu'on m'invite à m'asseoir et à débuter. Dos droit sur le dossier de la chaise, les jambes bien fixées au sol, les mains en évidence sur la table, séparées l'une de l'autre.

Questions de connaissances théoriques : je dis clairement quand je ne sais pas mais j'essaye de proposer une réponse. Quand je sais, j'y vais direct sans tourner autour du pot et s'il y a eu une évolution récente ou à venir, je complète ma réponse par ces éléments. Les faits, rien que les faits.

Questions de connaissances nécessitant de donner son avis : Je pose rapidement le cadre juridique (loi essoc, loi notre...) ou administratif (droits et devoirs fonctionnaires, organisation dgfip...). Ensuite je donne un ou deux arguments qui vont dans le sens de mon avis puis je le modère par un argument qui pourrait m'être rétorquer (ça aide bien à limiter les questions tiroirs). L'idée est de démontrer un avis, de montrer son caractère et d'être sûr de soi tout en ne fermant pas la discussion au débat, à l'échange.
Cela n'empêche pas la contradiction du jury mais on a montré avoir réfléchi à la question, évaluer d'éventuelles conséquences si ceci ou cela... généralement la contre-argumentation du jury, s'il y a, devrait être plutôt sur la forme (vérifier que tu sais défendre une position et pas t'aplatir dès qu'on se montre en désaccord), ce qui ne veut pas dire qu'il faille pas changer sa position en cas d'erreur manifeste démontrée.
Si contre-argumentation, je maintiens ma position en essayant d'apporter un nouvel argument sauf à avoir dit une grosse connerie.

Questions de savoir-être / mise en situation : Si possible, j'essaye de placer une boutade facile histoire de pas faire trop austère pour compenser le côté taiseux/va à l'essentiel. Surtout, j'essaye de mettre en lien la réponse avec les qualités que je veux mettre/que j'ai mis en avant lors de la présentation ou de réponses antérieures.

Questions "personnelles" (où vous voyez vous dans 10 ans, pourquoi cette filière etc...) : Si possible, placer une boutade.
Réponse personnalisée et surtout non stéréotypée. Dire la vérité. C'est pas honteux de ne pas avoir envie de monter en grade ou de vouloir se donner du temps de se poser. Cela s'explique, cela se comprend.

Contrôleur FIP
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bikou, , alizambre, Médéric et 11 autres personnes ont également dit merci.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.