Devenez-Fonctionnaire.fr Préparation GRATUITE concours de la fonction publique

Correction controleur impots 2006 - Français

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Correction QCM partie francais du concours 2006 de controleur de la Direction Générale des Impots.

Question 1 - Définition de magnanime : " Dont la générosité se manifeste par la bienveillance et la clémence."

Réponse A(Largesse )

Question 2 - Il convient de remplacer le verbe par mis/mise afin d’entendre le féminin du participe passée. (au moment où j’écris ces lignes, je n’ai pas d’autres exemples d verbe en tête, désolé ! :o)

Réponse C (Il est difficile de se soustraire à la loi qu'on s'est donné.)

Question 3 - Réponse C (Géographie (GEO + GRAPHE).

Question 4 - Réponse D(deux belles montagnes / d'un pelage roux / de minuscules villages empourprés / une grande falaise d'argile / d'herbe rase / les ruines d'un hameau )

Question 5 - Disert : Qui s'exprime avec facilité et aisance . Synonyme éloquent

Réponse C(éloquent )

Question 6 L'adjectif démonstratif s'accorde toujours avec le nom auquel il se rapporte.

Laquelle des phrases suivantes ne respecte pas cette règle ?

Cette encyclique vient de Rome.
Cette épître est de CICERON.
Cette oraison est funèbre.
Cet oracle émane de Dieu.

merci à balookaa62 - rectification du 30/10/07 ?

Une encyclique est une lettre adressée par le pape à tous les évêques pour les instruire sur une décision de l'Église romaine.

Le terme épître est un mot archaïque, qui désigne une lettre.

Oraison est un nom féminin : une prière. En fait un discours prononcé en l'honneur d'un mort: oraison funèbre.

Dans la Grèce antique, un oracle est une réponse d'une divinité à une personne venue la consulter.

Réponse Aucune des solutions proposées n'est bonne

Question 7 - Quel est le titre qui résume le mieux le texte suivant, extrait de l'œuvre de CHATEAUBRIAND ?

« On ne peut guère supposer que des hommes aussi sensibles que les anciens eussent manqué d'yeux pour voir la nature et de talent pour la peindre si quelque cause puissante ne les avait aveuglés. Or cette cause était la mythologie, qui, peuplant I'univers d'élégants fantômes, ôtait à la création sa gravité, sa grandeur et sa solitude. II a fallu que le christianisme vint chasser ce peuple de faunes, de satyres et de nymphes, pour rendre aux grottes leur silence et aux bois leur rêverie.»

Réponse D(La nature ignorée par la mythologie.)

Question 8 - Laquelle est l'expression qui résume le mieux le texte ci-dessous extrait de la poésie Le Spleen de Paris de Charles BAUDELAIRE ?

Nous penchons pour la réponse A.

Mais force est de constater que plusieurs réponses peuvent cadrer : B (La puissance de l'imagination), C( La vérité cachée). Mais la proposition D nous semble moins correspondre.

Réponse A (L'ombre et la lumière )

Question 9  - merci à pdamien76 - Réponse B(Je savais qu'il serait venu. )

Question 10 - "Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,

Dans la nuit éternelle emportée sans retour,

Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des ages,

Jeter l'ancre un seul jour ?"

Réponse C (La fuite du temps )

Question 11 Parmi les propositions ci-dessous, laquelle est placée dans un ordre logique ?

B - J'aimais voir la petite fille vêtue de noir, chaque fois que je revenais du lycée, ou les samedis et dimanches, quand je pouvais flâner dans les rues du quartier.

D - Pas une fois je ne me suis interrogé sur elle, pas une fois je n'ai cherché a savoir ce qu'elle faisait, quand elle n'était pas debout dans l’allée étroite de l'immeuble.

C - J'aurais du pourtant lui poser des questions, lui demander ce qu'elle aimait, ce qu'elle voulait, essayer de dormir quelque chose, de partager quelque chose.

A - Mais je crois que pour moi au fond, elle était un rêve, une image ensorcelante et fragile, mais exilée de toute vie réelle, avec cette tristesse et ces secrets que les vivants ne peuvent pas percevoir.

Réponse C(B–D–C–A )

Question 12 - "Les sanglots longs

Des violons

De l'automne

Blessent mon cœur

D'une langueur Monotone."

"Tout suffocant

Et blême, quand

Sonne l'heure,

Je me souviens

Des jours anciens

Et je pleure."

Réponse B(Et je m'en vais Au vent mauvais Qui m'emporte Deçà delà, Pareil à la Feuille morte.)

Question 13

Extrait :  

Peuples ! écoutez le poëte !
Écoutez le rêveur sacré !
Dans votre nuit, sans lui complète,
Lui seul a le front éclairé.
Des temps futurs perçant les ombres.
Lui seul distingue en leurs flancs sombres
Le germe qui n’est pas éclos.
Homme, il est doux comme une femme.
Dieu parle à voix basse à son âme
Comme aux forêts et comme aux flots.

Réponse D(/ Ecoutez le rêveur sacré / Lui seul a le front éclairé / Lui seul distingue en leurs flancs sombres / Dieu parle à voix basse a son âme.)

Question 14 : Les phrases suivantes sont extraites de l'arrêt DESGROTTES rendu par la chambre des requêtes de la Cour de cassation le 4 décembre 1871. Laquelle des quatre propositions ci-dessous place les phrases dans un ordre logique ?

C - la séparation des patrimoines demandée par application de l'article 878 du Code civil, et inscrite, en vertu de l'article 2111 du même code, ne confère de privilège

B - conformément a l'esprit et au texte même de ces articles, que contre les créanciers de l'héritier, mais

D - ne modifie en rien les rapports et les droits respectifs des créanciers du défunt entre eux

A - lesquels, ne venant pas en concours avec les créanciers de l'héritier, doivent partager, proportionnellement a leurs créances

E - les biens du défunt réservés par la séparation des patrimoines

Réponse (C—B—D—A—E. )

(Average rating 0 on 0 rating)