Portrait de Lauréats

Les portraits de candidats devenus laureats
Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vais vous présenter mon parcours, qui je l’espère pourra encourager certains à se lancer dans l’aventure.

J’ai fait des études d’hôtellerie restauration, un bac, un BTS et une licence que j'ai obtenue à 20ans.

Pendant mes études je travaillais … en restauration ! Et après mes études, et bien j’ai eu différents postes … en restauration, et le dernier poste occupé à 25ans, c’était Directrice Adjointe de restaurant ! 

Bref vous l’aurez compris, j’avais une carrière toute dessinée et je comptais évoluer encore dans ce domaine.Même si c’est un métier de passion, il faut savoir que les horaires sont extrêmement difficiles et la fatigue s’accumule. Mon corps me l’a fait comprendre quelques fois mais je ne l’écoutais pas, jusqu’au jour où il m’a dit « STOP ».En effet ce jour, j’étais en plein service, je portais des assiettes, et d’un seul coup mes bras lâchent ! Je ne peux plus les bouger et ça me fait extrêmement mal … Je me rends chez le médecin, il m’immobilise les bras pendant 1 mois. Il me dit que ça va mettre plusieurs mois à guérir. Il me conseille fortement d’entreprendre une reconversion professionnelle, de trouver un travail en bureau, car si je continue à porter, ça va empirer. 

 Bonjour à toutes et à tous,

 Je viens ici pour apporter mon témoignage et peut être (re) donner de la force et de l'envie à ceux qui ont baissé les bras, ou qui n'ont pas encore tenté des concours .

Lassée par la faible rémunération de mon travail d'assistante maternelle, les demandes qui se faisaient de plus en plus rare ainsi que de devoir travailler à mon domicile, j'ai pris la décision d'arrêter de faire ce métier et de passer à autre chose.
 
J'ai 46 ans au moment où j'écris ces lignes, et avec juste un bac littéraire en poche, je me demandais dans quoi je pourrais bien me reconvertir. et j'ai pensé à la fonction publique.

Enseignant pendant plus de douze ans,

j'ai toujours dit à mes élèves que le plus difficile dans une phase de rédaction c'était le premier mot (ou la première phrase...). Bref ceci étant fait et dit, je me lance... J'ai donc pendant de nombreuse années enseigné le Français et l'histoire-géo (dans le privé hors contrat), j'en garde d'ailleurs un excellent souvenir et de solides amitiés (mais ce n'est pas le propos).

Un triste jour d'automne, alors que la quarantaine approchait et menaçait sérieusement,

j'ai appris que l'établissement où je travaillais depuis de si nombreuses années allait fermer pour les vacances de Noël... (super cadeau). A près de 39 ans, on se dit (une fois le coup passé) ce n'est pas grave je vais facilement trouver ... Après plusieurs semaines, un déménagement, une vente immobilière et plusieurs rendez vous pôle emploi, je ne trouvais toujours rien. De la famille, des amis travaillaient déjà à la DGFIP et m'ont encouragé à présenter les concours (titulaire d'un bac +4 je me suis donc inscrit aux concours A, B et C).