Devenez-Fonctionnaire.fr Préparation GRATUITE concours de la fonction publique
News !!
Pourquoi pas vous ?

l'attribution d'une note pour un oral d'un concours

Hello à tous et avant propos : 

- j'ai réparé la fonction "recherche" du forum ; 

- par un autre moyen, j'ai cherché quel post a fait l'objet du plus de "remerciements" et je suis tombé sur cette discussion. 

http://devenez-fonctionnaire.fr/component/com_kunena/Itemid,2354/catid,7/id,151/limitstart,90/view,topic/

Parfois les posts du forum sont intéressants et nécessitent une mise en avant, ce que j'ai décidé de faire avec celui ci car nous sommes dans la phase oral pour le concours commun de cat C de 2016.

Partie 1 : La discussion est partie d'un membre (recooler) qui ne comprenait pas sa note (après discussion en message privée, j'ai compris pourquoi elle a eu une note aussi basse et expliqué cela au membre - même si en relisant vous verrez que je ne cautionne pas les notes en dessous de 5). (le membre en question a eu le début d'explication et a admis que son attitude pouvait être mal interprétée).

Partie 2 : un membre (avertie) ne pensait pas que l'épreuve d'oral était discriminante

 Signé Eudesdeparis

(j'ai fait des copier/coller des posts, je souhaitais le faire avant le 4 janvier 2015)

http://devenez-fonctionnaire.fr/component/com_kunena/Itemid,2354/catid,7/id,151/limitstart,90/view,topic/

(à partir de la page 15)


 

Partie 1 Comment est attribuée une note pour l'oral ? (page17)

Le problème de l'oral et de la note qui en découle est un problème GLOBAL.
selon ton exposé et des réponses qui en découlent. On part sur une tendance.

Le jury par du postulat qu'il a envie de bosser avec toi avant que tu ne franchisses la porte.
effectivement la base de départ de la note peut être envisagée à 10
tu fais ton exposé puis tu réponds au jury.
Et en fait selon tes réponses, ta note évolue constamment (c'est inconscient mais c'est réel)
Bon exposé : fluide et clair = +2 (on est à 12)
Réponses aux questions sur le parcours = +2 (14)
les motivations pour rentrer à la DGFIP floues (catégorie C, je l'ai choisi car j'ai envie d'être tranquille et je n'ai aucune ambition) -1 (13)
Mise en situation : le collègue pique dans la caisse et le remet le lendemain ? : pas de problème tant que la caisse est juste en fin de semaine (-2) = 11
comment c'était avant la fusion ? DGI / DGCP = +1 (12)
c'était une bonne chose la fusion ? oui, nous tendons vers la satisfaction de l'usager +1 (13)
à la fin de l'oral le candidat est il souriant et non agressif (+1) (14)
Dernière question bonus : quelle est la ministère qui compte le + de fonctionnaire ? (bonne reponse +1)(mauvaise réponse +0)
si bonne réponse bonus alors autre question : le montant de la dette de l'état (encore bonne réponse +1)
si bonne réponse bonus alors encore autre question pourquoi le montant de la dette sur PIB (encore bonne réponse +1)

c'est la raison pour laquelle certains candidats sont surpris de leur note (par exemple 15 alors que le jury les a poussé dans leurs retranchement)
[je l'ai vécu lors de cette session de l'oral blanc de la DGFIP, avec le cojury, on a tout de suite senti que le candidat déageait une grosse assurance et un gros calme.
Du coup, on a posé des questions assez pointues, et le candidat a fini par être mis en difficulté.
il pensait qu'il avait échoué, mais on lui avoué que les questions pointues c'était pour lui mettre 15-16-17.[et qu il méritait 17 )
Bref l'oral c'est un tout, une sorte de cascade.

 


 

Le candidat et le stress (page 16)

Sur le stress, il y a aussi la façon de le percevoir.

Certains candidats disent qu'ils sont stressés...et pourtant le stress ne transparait pas dans leurs prestations.
Je l'ai encore vu cette année [on fait passer des oraux blancs dans notre structure].
Le candidat nous a dit, lors du débrief, qu 'il était dévoré par le stress alors qu'extérieurement il était maître de lui.

Après le stress transparait de diffèrentes manières selon les candidats, j'ai été jury blanc à l'oral dans une prepa interne de la DGFIP : le candidat était tellement stressé qu'il nous a répondu de façon arrogante. (à limite nos questions le dérangeait...)[et le candidat ne s'en rendait pas compte]
[je ne dis pas que c'est ce qui est arrivé...bien sur, je ne fais qu'évoquer des pistes et une anecdote...]

Après coup, en discussion avec le co-jury, je lui demande quelle note aurait eu le candidat avec cette attitude.
Moi je lui aurai mis 6-7 car je mettais cela sur le compte du stress.
Le cojury m'a annoncé 4 car ce candidat avec cette attitude pouvait "détruire un service" [en gros il arrive, et tous les autres demandent leurs mutations qq semaines après)
Le cojury m'a dit qu'il avait eu un cas comme cela à gérer...(et c'est ingèrable...car une fois que tu es fonctionnaire...et bien on te renvoie pas !!) donc 4 !!

A mon avis, le candidat a du affirmer qq chose et cela n' a pas plus du tout au jury. (la réponse du candidat a du reveiller des souvenirs professionnels douleureux chez un membre du jury...et boum...4)

@avertie : désolé de te decevoir, mais en 20 minutes tu peux voir si tu veux ou pas travailler avec un candidat.
(j'étais sceptique comme toi...en faisant passer des oraux pendant toute une journée, je peux t'affirmer qu'il y a des candidats que tu as envie d'avoir dans ton équipe et d'autres pas du tout).

Il y a qq années, il n'y avait pas d'oral, je peux te dire qu'il y a pas mal de sociopathes qui ont integré la DGFIP.

Pour l'oral :
il y a forcément une grille de notation avec
- clarté de l'exposé
- connaissances théoriques (droits et devoirs du fonctionnaire)(nom du ministre)(budget de l'état)
- motivation à intégrer la DGFIP
- Mise en situation (le collègue emprunte dans la caisse ?, c'est pas grave....il le rendra demain....  )

tu mixes ces 4 ingrédients et tu as ta note d'oral.

Il faut chercher ce qui ne va pas pour l'améliorer, si tu considères que c'est l'unique faute du jury...tu n'avanceras pas.
De nombreux candidats qui échouent l'indiquent, leur prestation a été bien meilleure lorsqu'ils ont été lauréat à la 2eme tentative.
Et les candidats ne sont vraiment pas tous égaux devant l'oral.


Partie 3 - Chaque oral est diffèrent (vous pouvez avoir des Mises en situation ou pas) Page 18

(contexte : un membre ne croyait pas que l'épreuve oral était pertinente)

C’est difficile à concevoir.
Pour qu’il y ait égalité de traitement entre les candidats et que les notes puissent être comparables, il faut bien qu’il y ait égalité dans la conduite de l’entretien. Et donc le pseudo (avertie)  aurait dû avoir comme tout le monde un nombre déterminé de MES. C’est comme si l’épreuve n' avait pas été la même. Avec toutes les réserves qui s'imposent,il faudrait avoir l’intégralité des questions pour pouvoir en jugerdans le sens où tu le perçois, il n'y pas d'égalité de traitement des candidats dans un oral, car les questions ne sont pas les mêmes.
Tu as bien vu, qu'il y a des candidats qui n'ont pas eu de MES. (chaque oral est diffèrent de l'autre).
Si je te suis : égalité de traitement = mêmes questions posées au candidats ?

La grille présentée est une grille vraisemblable utilisée effectivement par les jurys de la DGFIP ou elle ne repose sur des suppositions ? 

Elle ne repose que sur des suppositions

La grille est illustrative, elle est là pour vous faire comprendre, qu'un oral peut bien débuter et mal se finir.
à chaque branche, le candidat peut avoir +1 ou -1.
Dans un oral, tout n'est jamais négatif.
Selon le déroulement de l'oral et tes réponses, tu peux monter vers le 17 (ou le 19 comme marine279) ou aller dans le mur.

Je le repete : je ne fais pas partie d'un service concours et je n'ai pas fait partie d'un jury "officiel" externe. (je vais éditer mon précedent post)( l'idée initial est de vous démontrer comment on peut aller dans le mur, et qu'un oral est très fluctuant, on peut bien partir et mal finir)

Chaque année,
- j'entraine des collègues (que je connais bien) à des oraux [je travaille dans une grosse structure](et si ce sont des collègues proches et selon le degré de préparation , j'organise 3-4 training).
Et crois moi, si tu veux : le taux de réussite avoisine est de 100%

- je suis convoqués pour faire partie d'un jury blanc, et j'ai des candidats que je ne connais pas [là je fais passer des oraux pendant toute une journée et je fais un seul oral par candidat, un seul et unique débrief]
Et crois moi, quand tu fais passer des oraux, toute une journée : tu vois des personnalités diffèrentes et peu ou prou, tu repères les gens avec qui tu veux travailler et d'autres pas.

En fonction de ton ressenti, tu mets tes notes. (c'est illustratif, encore une fois)
- G super envie de travailler avec lui (il va être opérationnel de suite et je lui confierai des taches en toute confiance et qui seront bien executés) = 16
- G envie de travailler avec lui (il va être opérationnel de suite et je lui confierai des taches mais je vais quand même vérifier le résultat) = 14
- G envie de travailler avec lui (il va falloir le former, je risque de lui repeter les choses plusieurs fois, je vais devoir vérifier le résultat seulement au début) = 12
- G moyennement envie de travailler avec lui (il va falloir le former, je risque de lui repeter les choses plusieurs fois, je vais devoir vérifier le résultat eventuellement toute sa carrière) = 10

Bref, l'oral est un entretien d'embauche et ta note reflete ou pas le degré d'envie du jury de travailler avec toi.
Il faut suciter l'envie au jury de t'embaucher dans l'entreprise DGFIP. (facile à dire, je sais)

partie 4-Pourquoi les notes d'oraux sont globalement homogènes et ....justes

Notez cet article:
13
Une des techniques pour faire ses voeux
Le travail quotidien en SIP

Dernières informations sur le site et les concours...
Billets les + populaires

test-contenu-correspondant