Devenez-Fonctionnaire.fr Préparation GRATUITE concours de la fonction publique
Pourquoi pas vous ?
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Note éliminatoire à l'oral

Note éliminatoire à l'oral il y a 4 mois 2 semaines #110909

  • jeunepadawan
  • Portrait de jeunepadawan Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Actif !
  • Actif !
  • Messages : 29
  • Remerciements reçus 12
Bonjour à tous, je sollicite toute aide utile, toute remarque constructive parce que pour l’instant je suis dans l'incompréhension de ma note éliminatoire à l’oral. J’ai eu l’occasion d’avoir un premier avis d’un membre du forum mais toute aide est la bienvenue.

Ayant déjà peu confiance en moi avoir une note éliminatoire à savoir un 4 au concours AAFIP me plonge dans un profond doute. Je considère que je suis assez objectif sur mon rendement et parfois même avec une tendance à les minorer. J'ai eu une moyenne de 15 à l'écrit je m'attendais à moins mais ça a été une bonne surprise. En revanche après mon entretien avec le jury j'étais confiant chose rare dans mon cas. Ma présentation de 2 min n'a pas été optimale, elle était chronologique, relativement scolaire, et avec le stress j'ai oublié certaines choses et rajouté d'autres éléments inutiles voir qui ont pu me desservir. J’ai aussi un doute sur la durée, en effet seul le jury avait l’horloge en face.

Pour mes motivations où j'ai mentionné mon besoin de servir un intérêt général qui a justifié mon changement d'orientation qui m'a fait abandonner ma première filière où mes expériences m'ont fait découvrir un aspect purement économique que je ne juge pas mais qui ne me correspondait pas. J'ai donc fait du droit avec la volonté de servir l'intérêt général au sein de la fonction publique. Pour ma formulation je ne suis pas certain mais en somme j’ai dit que mon moteur était de servir l’intérêt général. Après le premier avis il semble que ce soit peut être trop stéréotypé comme motivation, ce que je conçoit, mais aussi incroyable que cela puisse paraitre c’est vrai. Là est je pense ma première erreur mais plus encore dans la panique j'ai aussi mentionné une tradition familiale. Le jury y a fait allusion à une reprise par la suite donc je pense qu'ils ont bloqué là dessus uniquement. 
Ensuite sur les questions économiques, j'ai répondu à toutes les questions en m'appuyant sur les chiffres que je connaissais. Honnêtement, toutes ces questions je les avais anticipé et je le connaissais parfaitement. Sur les connaissances je n’ai fait aucune erreur. J’en oublie certainement mais il y avait la suppression de la taxe d'habitation, les réformes en cours globalement, la dématérialisation, les missions de la DGFIP (j'en ai cité 3 ou 4 et ils m'ont arrêté pour me demander de développé déjà celles là et une fois que j’ai commencé il m’ont dit si j'avais une préférence). Là je pense que j'ai encore une fois fait une erreur, j'ai dit que j'étais a priori plus attiré par le service des impôts des particuliers. Ils m'ont dit sit vous avez une autre affectation? J'ai dit que j'ai juste émis une préférence, mais que tout service autre m'irait très bien. Ils ont fait référence à mon parcours et si finalement mon service ne me plaisait pas. J'ai dit que certes mon parcours peut légitimer leur question, mais ce parcours démontre aussi une grande curiosité et que je peux m'investir pleinement qu’importe le service.

Autre écueil je pense, de peur de montrer des opinions politiques tranchés pouvant potentiellement braquer le jury, j'ai pris soin de m'attacher aux faits et donner des éléments positifs et négatifs aux réformes sur lesquelles ils m'ont interrogé. A savoir, sur la réforme de lSF ils m’ont demandé mon avis j’ai dit que le manque à gagner dans le contexte budgétaire que l’on connait était important et donc critiquable mais que cela pouvait permettre de rediriger une épargne immobilière vers les PME. Ils m’ont demandé si ça allait fonctionner, je leur ai dit que je ne pouvais pas juger de l’efficacité de cette réforme aujourd’hui. Ils m’ont répondu on a essayé d’autre choses pourquoi pas ça?! Autre exemple, j'ai soutenu que cela redonnait du pouvoir d'achat aux contribuables et pouvait aider à lutter contre le sentiment d'une imposition trop importante, mais que parallèlement les collectivités territoriales déjà en difficulté face aux coupes budgétaires pouvaient sont en droit de s'inquiéter même si le gouvernement avait promis une compensation à l'euro près. Le jury m'a demandé si ça allait vraiment être le cas et que dans le passé ça a déjà été problématique, j'ai dit que l'exécutif l'avait promis et qu'a priori je n'avais pas juger, ils m'ont alors relancé en me disant ce que je pensais moi. J'ai dit que le gouvernement était plus compétent que moi en la matière. Et là une petite remarque est resté gravé dans ma mémoire, un des membres du jury a enchainé en me disant on s'intéressait juste à votre avis et est passé à une autre question. A votre avis, le fait de ne pas me "mouiller" m'a porté préjudice?

Sur les mises en situations j'ai une question sur un collègue dont l'odeur était très incommodante et récurrente j'ai dit qu'à titre personnel je souhaiterai qu'on m'en informe et que je pense que je lui dirais et sur le ton de l'humour j'ai dit que si j'avais un un morceau de salade coincé entre les dents je préférerais qu'on me le dise (ils ont souris et même repris ça un peu plus tard sur le ton de l’humour … enfin vu la note je n’en suis plus si sure). Il m'ont relancé en me demandant si ma discussion avec lui ne portait pas ses fruits, j'ai dit que j'ai eu l'occasion de côtoyer des gens à l'hygiène plus oui moins irréprochable et que je m'en accommoderai assez facilement comme je l'ai déjà fait par le passé. Là le premier avis me semble pertinent, en relevant que cela pouvait donner l’impression de ne pas chercher des solutions et que potentiellement cela pouvait s’étendre à mon travail. Sur le coup je ne voyais pas ce que je pouvais faire de plus. Je ne sais plus si j’ai dit que je lui en reparle plusieurs fois mais je pense que oui. En fait à par lui en parler une fois voir plusieurs fois je n’ai rien vu de plus pertinent sur le moment et d’ailleurs même avec du recul je ne me vois pas en référer à un supérieur hiérarchique.

La deuxième MES concernait une dispute alors que l'accueil était saturé et que les gens s'impatientait. J'ai dit que j'irai discuter avec eux en les isolant du reste de la file d'attente pour éviter que ça dégénère. Ils m'ont dit impossible de les calmer. J'ai dit que j'en réfère à mon supérieur pour qu'il tente à son tour avec d'autres outils, on me relance là dessus j’ai répondu que peut être avec une position hiérarchique supérieure à la mienne les personnes seraient plus en clin à se calmer. Mais tout dépend aussi du niveau d’agressivité.

Dernière MES, il était question d’un contribuable qui souhaitait payer en pièces de 1ct 299,99 euros. J’ai dit que je vais lui expliquer que j’ai bien compris le message et sa provocation, mais qu’il lui est possible de payer par d’autres moyens mais que finalement j’étais dans l’obligation d’accepter son paiment. Ils m’ont dit mais si la salle est pleine, vous allez tout bloquer. J’ai répondu qu’il y a des machines pour m’aider à compter. Il m’ont dit pas toujours et là il n’y en a pas. Bien, alors j’appelle un collègue qui pour s’occuper de ce monsieur ou pour me remplacer pendant que je m’occupe de lui. Ils ont relancé en me disant vous pouvez lui proposer des moyens modernes de paiement. J’ai dit que oui c’est ce que j’entendais entre autre par « d’autres moyens ». Il m’ont dit d’en citer ce que j’ai fait.

Enfin dernier point à un moment ils me demandent si je passais d’autres concours, j’ai répondu honnêtement que je passais que oui. Ils m’ont demandé lesquelles, contrôleur et douanes aussi.

Voilà j’espère avoir été exhaustif et le plus objectif possible. Dans mon attitude, j’ai essayé de rester le plus calme possible, j’ai posé les deux mains jointes sur le table, limité les mouvements (ce qui m’arrive quand je suis stressé petite tremblote en particulier), j’ai fait attention à réduire mon débit de parole (tendance à parler très vite quand je suis stressé aussi). Je ne pense pas que mon stress était visible. Je me demande avec le recul si je n’ai pas renvoyé une image totalement contraire du type arrogance, ou peut être désinvolture. Je vous avoue que ça ne me ressemble pas du tout mais je tentes vraiment de comprendre qu’est ce qui a justifié une note éliminatoire. C’est vraiment on ne veut pas de vous, et on ne prend même pas le risque de vous mettre un 6 (qui m’aurait permis d’être sur liste principale). J’ai été souriant, ils l’ont eux aussi été, j’avais vraiment le sentiment que ça s’était bien passé même si j’avais conscience d’avoir certainement fait des erreurs mais rien de marquant et encore moins rédhibitoire au point d’avoir 4.

Je suis perdu j'ai grandement besoin de toute aide possible. J’ai l’oral de contrôleur à passer, j’ai presque envie d’abandonner. Je me dis que même quand j’ai le sentiment que ça s’est bien passé c’est 4 alors combien si jamais ça se passe moins bien.

En tous cas merci à tous d’avoir pris le temps de lire ce long très long post. J’attends vos retours.
Le sujet a été verrouillé.

Note éliminatoire à l'oral il y a 4 mois 2 semaines #110914

  • Jessica39
  • Portrait de Jessica39
  • Hors Ligne
  • Actif
  • Actif
  • Messages : 14
  • Remerciements reçus 19
Bonjour,
Pas facile de savoir avec le jury pour ma part je pensais avoir bien réussie et je me retrouve avec un 10,5 noyé insuffisante pour être classé, mon seul conseil continu et abandonne pas ce qui ne tue pas te rends plus fort alors soit positif et tu vas réussir ton prochain oral
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jeunepadawan
Le sujet a été verrouillé.

Note éliminatoire à l'oral il y a 4 mois 2 semaines #110918

  • Jamalac974
  • Portrait de Jamalac974
  • Hors Ligne
  • Actif
  • Actif
  • Messages : 13
  • Remerciements reçus 18
Bonjour, apres avoir lu ton post je me demande si le jury ne t'as pas trouvé trop sûr de toi et arrogant Sachant qu'un agent de catégorie C est avant tout un exécutant
De ce fait je pense que tu ne devrais pas baisser les bras pour le concours de contrôleur vu que le profil recherché est différent et tu seras sûrement à la hauteur pour un poste de cadre
Ta chance est de pouvoir rebondir aussi vite avec l'oral de contrôleur alors ne laisse pas passer ta chance, je croise les doigts pour toi et n'oublie pas de nous tenir informer :)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vaness-web, jeunepadawan
12.01.2018 oral st Denis Réunion
22.01.2018 lauréat AAFiP
Le sujet a été verrouillé.

Note éliminatoire à l'oral il y a 4 mois 2 semaines #110919

  • Maestro59
  • Portrait de Maestro59
  • Hors Ligne
  • ‹ Membre du Panthéon ›
  • ‹ Membre du Panthéon ›
  • Messages : 35
  • Remerciements reçus 70

jeunepadawan écrit: Bonjour à tous, je sollicite toute aide utile, toute remarque constructive parce que pour l’instant je suis dans l'incompréhension de ma note éliminatoire à l’oral. J’ai eu l’occasion d’avoir un premier avis d’un membre du forum mais toute aide est la bienvenue.

Ayant déjà peu confiance en moi avoir une note éliminatoire à savoir un 4 au concours AAFIP me plonge dans un profond doute. Je considère que je suis assez objectif sur mon rendement et parfois même avec une tendance à les minorer. J'ai eu une moyenne de 15 à l'écrit je m'attendais à moins mais ça a été une bonne surprise. En revanche après mon entretien avec le jury j'étais confiant chose rare dans mon cas. Ma présentation de 2 min n'a pas été optimale, elle était chronologique, relativement scolaire, et avec le stress j'ai oublié certaines choses et rajouté d'autres éléments inutiles voir qui ont pu me desservir. J’ai aussi un doute sur la durée, en effet seul le jury avait l’horloge en face.

Pour mes motivations où j'ai mentionné mon besoin de servir un intérêt général qui a justifié mon changement d'orientation qui m'a fait abandonner ma première filière où mes expériences m'ont fait découvrir un aspect purement économique que je ne juge pas mais qui ne me correspondait pas. J'ai donc fait du droit avec la volonté de servir l'intérêt général au sein de la fonction publique. Pour ma formulation je ne suis pas certain mais en somme j’ai dit que mon moteur était de servir l’intérêt général. Après le premier avis il semble que ce soit peut être trop stéréotypé comme motivation, ce que je conçoit, mais aussi incroyable que cela puisse paraitre c’est vrai. Là est je pense ma première erreur mais plus encore dans la panique j'ai aussi mentionné une tradition familiale. Le jury y a fait allusion à une reprise par la suite donc je pense qu'ils ont bloqué là dessus uniquement. 
Ensuite sur les questions économiques, j'ai répondu à toutes les questions en m'appuyant sur les chiffres que je connaissais. Honnêtement, toutes ces questions je les avais anticipé et je le connaissais parfaitement. Sur les connaissances je n’ai fait aucune erreur. J’en oublie certainement mais il y avait la suppression de la taxe d'habitation, les réformes en cours globalement, la dématérialisation, les missions de la DGFIP (j'en ai cité 3 ou 4 et ils m'ont arrêté pour me demander de développé déjà celles là et une fois que j’ai commencé il m’ont dit si j'avais une préférence). Là je pense que j'ai encore une fois fait une erreur, j'ai dit que j'étais a priori plus attiré par le service des impôts des particuliers. Ils m'ont dit sit vous avez une autre affectation? J'ai dit que j'ai juste émis une préférence, mais que tout service autre m'irait très bien. Ils ont fait référence à mon parcours et si finalement mon service ne me plaisait pas. J'ai dit que certes mon parcours peut légitimer leur question, mais ce parcours démontre aussi une grande curiosité et que je peux m'investir pleinement qu’importe le service.

Autre écueil je pense, de peur de montrer des opinions politiques tranchés pouvant potentiellement braquer le jury, j'ai pris soin de m'attacher aux faits et donner des éléments positifs et négatifs aux réformes sur lesquelles ils m'ont interrogé. A savoir, sur la réforme de lSF ils m’ont demandé mon avis j’ai dit que le manque à gagner dans le contexte budgétaire que l’on connait était important et donc critiquable mais que cela pouvait permettre de rediriger une épargne immobilière vers les PME. Ils m’ont demandé si ça allait fonctionner, je leur ai dit que je ne pouvais pas juger de l’efficacité de cette réforme aujourd’hui. Ils m’ont répondu on a essayé d’autre choses pourquoi pas ça?! Autre exemple, j'ai soutenu que cela redonnait du pouvoir d'achat aux contribuables et pouvait aider à lutter contre le sentiment d'une imposition trop importante, mais que parallèlement les collectivités territoriales déjà en difficulté face aux coupes budgétaires pouvaient sont en droit de s'inquiéter même si le gouvernement avait promis une compensation à l'euro près. Le jury m'a demandé si ça allait vraiment être le cas et que dans le passé ça a déjà été problématique, j'ai dit que l'exécutif l'avait promis et qu'a priori je n'avais pas juger, ils m'ont alors relancé en me disant ce que je pensais moi. J'ai dit que le gouvernement était plus compétent que moi en la matière. Et là une petite remarque est resté gravé dans ma mémoire, un des membres du jury a enchainé en me disant on s'intéressait juste à votre avis et est passé à une autre question. A votre avis, le fait de ne pas me "mouiller" m'a porté préjudice?

Sur les mises en situations j'ai une question sur un collègue dont l'odeur était très incommodante et récurrente j'ai dit qu'à titre personnel je souhaiterai qu'on m'en informe et que je pense que je lui dirais et sur le ton de l'humour j'ai dit que si j'avais un un morceau de salade coincé entre les dents je préférerais qu'on me le dise (ils ont souris et même repris ça un peu plus tard sur le ton de l’humour … enfin vu la note je n’en suis plus si sure). Il m'ont relancé en me demandant si ma discussion avec lui ne portait pas ses fruits, j'ai dit que j'ai eu l'occasion de côtoyer des gens à l'hygiène plus oui moins irréprochable et que je m'en accommoderai assez facilement comme je l'ai déjà fait par le passé. Là le premier avis me semble pertinent, en relevant que cela pouvait donner l’impression de ne pas chercher des solutions et que potentiellement cela pouvait s’étendre à mon travail. Sur le coup je ne voyais pas ce que je pouvais faire de plus. Je ne sais plus si j’ai dit que je lui en reparle plusieurs fois mais je pense que oui. En fait à par lui en parler une fois voir plusieurs fois je n’ai rien vu de plus pertinent sur le moment et d’ailleurs même avec du recul je ne me vois pas en référer à un supérieur hiérarchique.

La deuxième MES concernait une dispute alors que l'accueil était saturé et que les gens s'impatientait. J'ai dit que j'irai discuter avec eux en les isolant du reste de la file d'attente pour éviter que ça dégénère. Ils m'ont dit impossible de les calmer. J'ai dit que j'en réfère à mon supérieur pour qu'il tente à son tour avec d'autres outils, on me relance là dessus j’ai répondu que peut être avec une position hiérarchique supérieure à la mienne les personnes seraient plus en clin à se calmer. Mais tout dépend aussi du niveau d’agressivité.

Dernière MES, il était question d’un contribuable qui souhaitait payer en pièces de 1ct 299,99 euros. J’ai dit que je vais lui expliquer que j’ai bien compris le message et sa provocation, mais qu’il lui est possible de payer par d’autres moyens mais que finalement j’étais dans l’obligation d’accepter son paiment. Ils m’ont dit mais si la salle est pleine, vous allez tout bloquer. J’ai répondu qu’il y a des machines pour m’aider à compter. Il m’ont dit pas toujours et là il n’y en a pas. Bien, alors j’appelle un collègue qui pour s’occuper de ce monsieur ou pour me remplacer pendant que je m’occupe de lui. Ils ont relancé en me disant vous pouvez lui proposer des moyens modernes de paiement. J’ai dit que oui c’est ce que j’entendais entre autre par « d’autres moyens ». Il m’ont dit d’en citer ce que j’ai fait.

Enfin dernier point à un moment ils me demandent si je passais d’autres concours, j’ai répondu honnêtement que je passais que oui. Ils m’ont demandé lesquelles, contrôleur et douanes aussi.

Voilà j’espère avoir été exhaustif et le plus objectif possible. Dans mon attitude, j’ai essayé de rester le plus calme possible, j’ai posé les deux mains jointes sur le table, limité les mouvements (ce qui m’arrive quand je suis stressé petite tremblote en particulier), j’ai fait attention à réduire mon débit de parole (tendance à parler très vite quand je suis stressé aussi). Je ne pense pas que mon stress était visible. Je me demande avec le recul si je n’ai pas renvoyé une image totalement contraire du type arrogance, ou peut être désinvolture. Je vous avoue que ça ne me ressemble pas du tout mais je tentes vraiment de comprendre qu’est ce qui a justifié une note éliminatoire. C’est vraiment on ne veut pas de vous, et on ne prend même pas le risque de vous mettre un 6 (qui m’aurait permis d’être sur liste principale). J’ai été souriant, ils l’ont eux aussi été, j’avais vraiment le sentiment que ça s’était bien passé même si j’avais conscience d’avoir certainement fait des erreurs mais rien de marquant et encore moins rédhibitoire au point d’avoir 4.

Je suis perdu j'ai grandement besoin de toute aide possible. J’ai l’oral de contrôleur à passer, j’ai presque envie d’abandonner. Je me dis que même quand j’ai le sentiment que ça s’est bien passé c’est 4 alors combien si jamais ça se passe moins bien.

En tous cas merci à tous d’avoir pris le temps de lire ce long très long post. J’attends vos retours.


Bonjour à toi,

Je ne suis pas spécialiste en la matière mais je ne peux que t'encourager à passer ton oral de contrôleur et à bien le préparer en commençant par la présentation de 5 minutes ( tu te chronomètre chez toi au moins tu es certain du temps).

En ce qui concerne tes motivations le fait d'évoquer de servir un intérêt général est certes correct mais à mon sens ça ne montre pas une réelle envie de rentrer au sein de la DGFIP, à mon sens je trouve plus judicieux de dire qu'il existe un spectre de mission très diversifié permettant de t'épanouir tout en portant un intérêt général si tu veux absolument l'évoquer.

Concernant l'ISF je pense qu'il ne faut pas évoquer un manque à gagner budgétaire surtout pour un oral c'est un peu bête mais il faut aller dans le sens de l'administration, c'est un peu comme si tu passais un entretien dans une entreprise X qui vend un produit Y et que tu critiques la qualité de ce produit.

Concernant les MES : L'odeur du collègue le fait de le dire sur le ton de l'humour je pense pas forcement que se soit la bonne solution car le jury a bien précisé de manière récurrente à mon sens l'odeur de ce collègue est indépendante de sa volonté personnel et rire avec ça à mon sens c'est délicat, tu parles de ne pas en référer à ton supérieur mais ce que toi tu vois ou peux sentir les autres personnes sont également au courant.

Concernant le contribuable qui souhaite régler avec des pièces de 1 Cts même si tu pense que c'est de la provocation en aucun cas tu dois l'évoquer au contribuable ni même au jury pour l'oral ça voudrait dire que tu peux t'énerver assez facilement.

Voilà je ne suis pas spécialement doué pour juger les prestations des autres mais je pense que dans ton oral tu dois rester plus neutre dans tes réponses et rester toi même avant tout sans en faire trop.

Je pense que tu as largement les capacités pour obtenir le concours de contrôleur en ce sens je t'encourage à persévérer pour l'oral.

Ps : Tu t'es inscrit au concours des finances mais également à celui des douanes alors que les épreuves se font le même jour ?
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: loulouparis19, jeunepadawan
Le sujet a été verrouillé.

Note éliminatoire à l'oral il y a 4 mois 2 semaines #110920

  • bikou
  • Portrait de bikou
  • Hors Ligne
  • -- Très impliqué --
  • -- Très impliqué --
  • Messages : 431
  • Remerciements reçus 571
bonjour,

c'est difficile de trouver l'erreur qui t'as mené vers cette note,
l'année dernière j'ai mis 2 mois à trouver que j'avais dit centre des impôts au lieu de centre des finances, avant de trouver j'ai pourri le jury dans ma tête j'ai pensé que j'étais victime de discrimination...

ne perd pas le cap et mise tous sur l'oral du B
AAPFIP depuis 2009

Contrôleur Interne Normal 2018 !!!!!!
Le sujet a été verrouillé.

Note éliminatoire à l'oral il y a 4 mois 2 semaines #110922

  • MoonWight
  • Portrait de MoonWight
  • Hors Ligne
  • ‹ Membre du Panthéon ›
  • ‹ Membre du Panthéon ›
  • Messages : 78
  • Remerciements reçus 102

jeunepadawan écrit: Bonjour à tous, je sollicite toute aide utile, toute remarque constructive parce que pour l’instant je suis dans l'incompréhension de ma note éliminatoire à l’oral. J’ai eu l’occasion d’avoir un premier avis d’un membre du forum mais toute aide est la bienvenue.

Ayant déjà peu confiance en moi avoir une note éliminatoire à savoir un 4 au concours AAFIP me plonge dans un profond doute. Je considère que je suis assez objectif sur mon rendement et parfois même avec une tendance à les minorer. J'ai eu une moyenne de 15 à l'écrit je m'attendais à moins mais ça a été une bonne surprise. En revanche après mon entretien avec le jury j'étais confiant chose rare dans mon cas. Ma présentation de 2 min n'a pas été optimale, elle était chronologique, relativement scolaire, et avec le stress j'ai oublié certaines choses et rajouté d'autres éléments inutiles voir qui ont pu me desservir. J’ai aussi un doute sur la durée, en effet seul le jury avait l’horloge en face.

Pour mes motivations où j'ai mentionné mon besoin de servir un intérêt général qui a justifié mon changement d'orientation qui m'a fait abandonner ma première filière où mes expériences m'ont fait découvrir un aspect purement économique que je ne juge pas mais qui ne me correspondait pas. J'ai donc fait du droit avec la volonté de servir l'intérêt général au sein de la fonction publique. Pour ma formulation je ne suis pas certain mais en somme j’ai dit que mon moteur était de servir l’intérêt général. Après le premier avis il semble que ce soit peut être trop stéréotypé comme motivation, ce que je conçoit, mais aussi incroyable que cela puisse paraitre c’est vrai. Là est je pense ma première erreur mais plus encore dans la panique j'ai aussi mentionné une tradition familiale. Le jury y a fait allusion à une reprise par la suite donc je pense qu'ils ont bloqué là dessus uniquement. 

Le manque de confiance est une chose qui peut se travailler, même si s'est difficile :(

Ensuite sur les questions économiques, j'ai répondu à toutes les questions en m'appuyant sur les chiffres que je connaissais. Honnêtement, toutes ces questions je les avais anticipé et je le connaissais parfaitement. Sur les connaissances je n’ai fait aucune erreur. J’en oublie certainement mais il y avait la suppression de la taxe d'habitation, les réformes en cours globalement, la dématérialisation, les missions de la DGFIP (j'en ai cité 3 ou 4 et ils m'ont arrêté pour me demander de développé déjà celles là et une fois que j’ai commencé il m’ont dit si j'avais une préférence). Là je pense que j'ai encore une fois fait une erreur, j'ai dit que j'étais a priori plus attiré par le service des impôts des particuliers. Ils m'ont dit sit vous avez une autre affectation? J'ai dit que j'ai juste émis une préférence, mais que tout service autre m'irait très bien. Ils ont fait référence à mon parcours et si finalement mon service ne me plaisait pas. J'ai dit que certes mon parcours peut légitimer leur question, mais ce parcours démontre aussi une grande curiosité et que je peux m'investir pleinement qu’importe le service.

J'ai parlé aussi d'un service qui m'attirait plus que les autres


Autre écueil je pense, de peur de montrer des opinions politiques tranchés pouvant potentiellement braquer le jury, j'ai pris soin de m'attacher aux faits et donner des éléments positifs et négatifs aux réformes sur lesquelles ils m'ont interrogé. A savoir, sur la réforme de lSF ils m’ont demandé mon avis j’ai dit que le manque à gagner dans le contexte budgétaire que l’on connait était important et donc critiquable mais que cela pouvait permettre de rediriger une épargne immobilière vers les PME. Ils m’ont demandé si ça allait fonctionner, je leur ai dit que je ne pouvais pas juger de l’efficacité de cette réforme aujourd’hui. Ils m’ont répondu on a essayé d’autre choses pourquoi pas ça?! Autre exemple, j'ai soutenu que cela redonnait du pouvoir d'achat aux contribuables et pouvait aider à lutter contre le sentiment d'une imposition trop importante, mais que parallèlement les collectivités territoriales déjà en difficulté face aux coupes budgétaires pouvaient sont en droit de s'inquiéter même si le gouvernement avait promis une compensation à l'euro près. Le jury m'a demandé si ça allait vraiment être le cas et que dans le passé ça a déjà été problématique, j'ai dit que l'exécutif l'avait promis et qu'a priori je n'avais pas juger, ils m'ont alors relancé en me disant ce que je pensais moi. J'ai dit que le gouvernement était plus compétent que moi en la matière. Et là une petite remarque est resté gravé dans ma mémoire, un des membres du jury a enchainé en me disant on s'intéressait juste à votre avis et est passé à une autre question. A votre avis, le fait de ne pas me "mouiller" m'a porté préjudice?

Pour MOI, oui , tu as été trop politique... après je peux me tromper

Sur les mises en situations j'ai une question sur un collègue dont l'odeur était très incommodante et récurrente j'ai dit qu'à titre personnel je souhaiterai qu'on m'en informe et que je pense que je lui dirais et sur le ton de l'humour j'ai dit que si j'avais un un morceau de salade coincé entre les dents je préférerais qu'on me le dise (ils ont souris et même repris ça un peu plus tard sur le ton de l’humour … enfin vu la note je n’en suis plus si sure). Il m'ont relancé en me demandant si ma discussion avec lui ne portait pas ses fruits, j'ai dit que j'ai eu l'occasion de côtoyer des gens à l'hygiène plus oui moins irréprochable et que je m'en accommoderai assez facilement comme je l'ai déjà fait par le passé. Là le premier avis me semble pertinent, en relevant que cela pouvait donner l’impression de ne pas chercher des solutions et que potentiellement cela pouvait s’étendre à mon travail. Sur le coup je ne voyais pas ce que je pouvais faire de plus. Je ne sais plus si j’ai dit que je lui en reparle plusieurs fois mais je pense que oui. En fait à par lui en parler une fois voir plusieurs fois je n’ai rien vu de plus pertinent sur le moment et d’ailleurs même avec du recul je ne me vois pas en référer à un supérieur hiérarchique.

C'est toujours délicat les odeurs, il faut lui en parler mais pas sur l'humour... car il y a des maladies qui existent et qui peuvent être dérangeantes pour tout le monde. en parler oui mais s'intéresser à lui peut être plus... ( ça reste toujours personnel)

La deuxième MES concernait une dispute alors que l'accueil était saturé et que les gens s'impatientait. J'ai dit que j'irai discuter avec eux en les isolant du reste de la file d'attente pour éviter que ça dégénère. Ils m'ont dit impossible de les calmer. J'ai dit que j'en réfère à mon supérieur pour qu'il tente à son tour avec d'autres outils, on me relance là dessus j’ai répondu que peut être avec une position hiérarchique supérieure à la mienne les personnes seraient plus en clin à se calmer. Mais tout dépend aussi du niveau d’agressivité.

Une dispute reste et restera toujours la bête noir, mais il faut écouter la personne jusqu'au bout pour comprendre son problème. Il faut rester calme et répondre honnêtement à ces besoins ( l'orienter vers un collègue adapté à ces besoins) après tu présentes tes excuses aux personnes suivante une par une pour le désagrément.
Si ça ne marche pas et qu'il veut un responsable, tu fais appel à un responsable. Mais TOUJOURS écouter la personne en colère car elle a ses raisons bonne ou mauvaise


Dernière MES, il était question d’un contribuable qui souhaitait payer en pièces de 1ct 299,99 euros. J’ai dit que je vais lui expliquer que j’ai bien compris le message et sa provocationNON JAMAIS.., mais qu’il lui est possible de payer par d’autres moyens mais que finalement j’étais dans l’obligation d’accepter son paiment. Ils m’ont dit mais si la salle est pleine, vous allez tout bloquer. J’ai répondu qu’il y a des machines pour m’aider à compter. Il m’ont dit pas toujours et là il n’y en a pas. Bien, alors j’appelle un collègue qui pour s’occuper de ce monsieur ou pour me remplacer pendant que je m’occupe de lui. Ils ont relancé en me disant vous pouvez lui proposer des moyens modernes de paiement. J’ai dit que oui c’est ce que j’entendais entre autre par « d’autres moyens ». Il m’ont dit d’en citer ce que j’ai fait.

Ne pas provoquer une personne, tu dois rester impartial, ne l'oublie pas !!! ( peut être là l'erreur) Après oui tu fais appel à un collègue pour gérer le reste

Enfin dernier point à un moment ils me demandent si je passais d’autres concours, j’ai répondu honnêtement que je passais que oui. Ils m’ont demandé lesquelles, contrôleur et douanes aussi.

Voilà j’espère avoir été exhaustif et le plus objectif possible. Dans mon attitude, j’ai essayé de rester le plus calme possible, j’ai posé les deux mains jointes sur le table, limité les mouvements (ce qui m’arrive quand je suis stressé petite tremblote en particulier), j’ai fait attention à réduire mon débit de parole (tendance à parler très vite quand je suis stressé aussi). Je ne pense pas que mon stress était visible. Je me demande avec le recul si je n’ai pas renvoyé une image totalement contraire du type arrogance, ou peut être désinvolture. Je vous avoue que ça ne me ressemble pas du tout mais je tentes vraiment de comprendre qu’est ce qui a justifié une note éliminatoire. C’est vraiment on ne veut pas de vous, et on ne prend même pas le risque de vous mettre un 6 (qui m’aurait permis d’être sur liste principale). J’ai été souriant, ils l’ont eux aussi été, j’avais vraiment le sentiment que ça s’était bien passé même si j’avais conscience d’avoir certainement fait des erreurs mais rien de marquant et encore moins rédhibitoire au point d’avoir 4.

Je suis perdu j'ai grandement besoin de toute aide possible. J’ai l’oral de contrôleur à passer, j’ai presque envie d’abandonner. Je me dis que même quand j’ai le sentiment que ça s’est bien passé c’est 4 alors combien si jamais ça se passe moins bien.

En tous cas merci à tous d’avoir pris le temps de lire ce long très long post. J’attends vos retours.



C'est ma vision de la chose. Je n'ai peut être pas raison sur tout mais j’espère ne pas m’être trop trompé et que ça pourra t'aider :)
Concours OK cool
Voeux 532 ok
ENFiP .... chargement .....
RDV en Juin !!!!
Le sujet a été verrouillé.
Propulsé par Kunena
Dernières informations sur le site et les concours...
Billets les + populaires

Derniers billets

23 mai 2018
Nationale
 Niveau de diplômesBaccalauréat général, tech...

Billets blogs les mieux notés

J'ai remarqué que, concernant l'épreuve écrite d'admissibilité au concours commun de catégorie C, c'est la rédaction qui semble inquiéter beaucoup de candidats. C'est pour cela je crée cet article, av...
86
Comment faire pour réviser efficacement les QCM ? (Conseils personnels)Les QCM se composent souvent de 4 matières diffèrentes : Maths, Logique, Français et Culture.Je vous conseille de travailler avec...
101
A la demande générale ()Voici pour les petits nouveaux dans la DGFIP ou les futurs collègues, un petit résumé des missions et tâches qui nous sont assignées en SIPJe ne parlerai ici que du secteur d'a...
96
Lauréat 2012/2013Je sais que Ninine 974  a publié un article sur ce sujet  visible ici , vous l'avez sans doute lu déjà , je souhaitais apporter des compléments d'informations. Il est vrai q...
92
Hello à tous et avant propos : - j'ai réparé la fonction "recherche" du forum ; - par un autre moyen, j'ai cherché quel post a fait l'objet du plus de "remerciements" et je suis tombé sur cette discus...
32

Derniers commentaires

newtiti37 DE TECHNICO COMMERCIALE AU CONCOURS
30 mai 2018
Félicitations xalaliia. Belle démarche : de la prise de conscience, de l'audace, de la confiance et ...
Eudesdeparis Comment faire pour réviser efficacement les QCM ? (Conseils personnels)
18 avril 2018
pour le cas pratique refais les annales et surtout compare toi avec les meilleures copies.Essaye de...
123456 Comment faire pour réviser efficacement les QCM ? (Conseils personnels)
17 avril 2018
Bonjour,Mon point faible : les cas pratiques, je veux savoir comment je dois procéder pour passer ce...
AJ85 Vie de candidat Yonji - Épisode 11 : Final
13 avril 2018
Bravo Yonji, alors là chapeau, tu t'es donné les moyens pour réussir et tu le mérites. Bon vent et à...
SOFIA1007 Vie de candidat Yonji - Épisode 11 : Final
9 avril 2018
Félicitations Yonji,Vraiment bravo, tu le mérites!!
Farrek Vie de candidat Yonji - Épisode 11 : Final
7 avril 2018
Bravo pour ta pugnacité. Tu es l'exemple que quand on veut vraiment quelque chose et qu'on s'en don...
clochesneau Vie de candidat Yonji - Épisode 11 : Final
30 mars 2018
Bravo Yonji !Ce dernier volet est un très bon résumé de ton parcours qui est d'une grande réussite !...
Jadelya Vie de candidat Yonji - Épisode 11 : Final
30 mars 2018
Coucou Yonji ! Bravo à toi pour ta réussite au C, pour ton implication et ta générosité. Ton parcour...

10 portraits de Lauréats

13 mars 2018
Présentation Lauréat
[(Témoignages de Lauréat : un étudiant qui a souha...
08 février 2018
Présentation Lauréat
Salut à tous :) Je vais déjà me presenter xal...
30 janvier 2018
Présentation Lauréat
Bonjour à tous !Aujourd’hui je vais vous prés...
09 juin 2017
Présentation Lauréat
Enseignant pendant plus de douze ans,j'ai toujours...
23 mai 2014
Présentation Lauréat
Bonjour à tous, D'abord laissez moi me présenter, ...
10 mai 2014
Présentation Lauréat
Bien le bonjour,Je ne suis pas spécialiste des pré...
24 avril 2014
Présentation Lauréat
Emmanuel, 33 ans à l'écriture de ces lignes, et ou...
20 avril 2014
Présentation Lauréat
Pseudo: ALEX78 - Prénom: AlassaneDépartement: Yvel...
08 mars 2014
Présentation Lauréat
Ca y est, j'y suis !Le chemin a été long et semé d...