Conseils pour les cas pratiques

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

J'ai remarqué que, concernant l'épreuve écrite d'admissibilité au concours commun de catégorie C, c'est la rédaction qui semble inquiéter beaucoup de candidats. 

C'est pour cela je crée cet article, avec quelques idées pour ceux qui appréhenderaient cette épreuve ! 
Attention, je ne prétends pas détenir la sainte vérité, ni même entièrement comprendre les attentes des correcteurs. Les quelques pistes que je vais donner sont celles que j'ai utilisées pour composer ma propre copie, et qui ont payé.  

I) Prendre la mesure de l'exercice demandé

Il s'agit d'une rédaction basée sur des documents. Il n'est pas question d'une dissertation, d'un plan détaillé, ou d'une simple expression écrite. 
Cela signifie donc que l'on s'appuie sur les documents fournis pour construire sa rédaction. Bien entendu, on peut inclure quelques éléments personnels, à condition qu'ils soient pertinents et sûrs (n'incluez pas d'idée personnelle si vous n'êtes pas sûr de son exactitude !). Mais on peut tout à fait écrire sa rédaction en utilisant uniquement les idées contenues dans les documents du dossier. 

Pas de panique, donc, si vous n'avez aucune connaissance personnelle sur le sujet ! Les documents sont a priori suffisants pour écrire la rédaction. 

Il ne s'agit pas non plus vraiment d'une note de synthèse comme cela est demandé au concours de catégorie A. Vous pouvez vous appuyer sur les documents, mais vous ne devez pas bâtir une vraie note de synthèse (de toutes façons, vous n'en aurez pas le temps !). Utiliser les documents, ce n'est pas la même chose que d'en faire la synthèse. 

Enfin, concernant le temps justement, souvenez-vous que vous avez 3h pour toute l'épreuve : questions, mathématiques, et rédaction. Remettez donc la rédaction dans son contexte : vous n'aurez pas le temps d'écrire vingt pages ! 2-3 pages, je pense que c'est suffisant.  

II) Préparer sa rédaction sans s'en rendre compte

3h, c'est court. Et la lecture des documents peut s'avérer longue. Selon moi, il vaut mieux faire d'une pierre deux coup : lire les documents pour l'ensemble des exercices. 
J'ai utilisé cette méthode ; bien sûr, elle ne conviendra pas forcément à tout le monde, certains auront besoin de relire les documents plusieurs fois, d'autres voudront les relire pour chaque question ... La méthode peut aussi être différente selon le sujet !
Donc c'est à chacun d'adopter la méthode qui lui convient :)

Dans mon cas, j'ai utilisé la méthode suivante :  

- j'ai d'abord lu l'intégralité des exercices (questions, teneur de l'exo de maths, rédaction). Cela m'a permis de savoir d'avance ce que j'allais chercher dans les documents. 
- j'ai ensuite lu les documents, avec plusieurs surligneurs à portée de main ainsi que des crayons. Les crayons m'ont permis de noter, sur un brouillon, les numéros de documents utiles pour répondre aux premières questions. Les surligneurs m'ont surtout servi en seconde lecture, afin de "trier" les idées présentes dans les documents en fonction de leur nature (pour le concours 2012 : éléments environnementaux, sociaux, politiques, économiques).
- J'ai ensuite répondu aux questions sans passer par un brouillon (inutile, seules quelques lignes sont demandées). 

Pour la rédaction en elle-même, il m'a suffit de construire mon plan (déjà bien avancé avec la lecture des documents) au brouillon en notant la référence (n° de doc et de paragraphe) pour chaque idée et en classant ces idées. 
Je n'ai pas fait de brouillon, et je ne pense pas qu'il soit conseillé d'en faire, rapport au temps disponible. 

III) Soigner son écriture 

Rédiger, ça peut s'avérer compliqué si on n'a pas trop l'habitude. Quelques principes sont toujours applicables, que l'on soit écrivain-né ou qu'on ne se sente pas à l'aise à l'écrit !

- soigner son orthographe ! Vous serez amené, en poste, à correspondre avec des usagers. Faire des fautes d'orthographe, c'est donner une très mauvaise image de l'administration. Donc essayez de soigner votre orthographe ! 

- soigner son style : je ne parle pas d'écrire comme un académicien, mais d'écrire correctement. La simplicité est de mise. Inutile de se lancer dans des formulations compliquées si vous n'êtes pas sûr de vous. Idem pour l'orthographe d'ailleurs : n'utilisez pas de mots dont vous n'êtes pas sûr de l'orthographe. La langue française est suffisamment riche pour trouver une alternative à toutes les difficultés. 

- faire des phrases courtes et efficaces. En général on conseille une idée par phrase, ça évite de s'emmêler les pinceaux. De plus, ça montre un esprit clair et bien organisé. Et bien évidemment, penser à se relire à la fin de l'épreuve !


Ajout de conseils tirés des commentaires

Pour répondre aux différentes questions : 

- Faire un plan :
C'est aussi un point qui m'a longtemps posé problème. Cela dit, de l'expérience que j'en ai (annales et concours de l'année dernière), dans cette épreuve le plan est relativement évident. En relevant les différentes idées on les regroupe assez facilement par thème. 
Ce qu'il faut éviter, c'est d'essayer de "plaquer" un plan tout fait sur le sujet sans y réfléchir. Je ne dis pas de passer des heures à trouver un plan, mais il faut éviter d'arriver devant sa copie en se disant "allez je vais faire un plan "thèse/antithèse", parce que souvent ça ne va pas. 
En somme, en lisant les documents et en relevant les idées principales, on finit par voir qu'elles appartiennent à différents thèmes. Si ça peut aider, noter ces idées (en les résumant hein) sur un brouillon. 

Enfin, encore une fois et comme le dit le proverbe, "c'est en forgeant qu'on devient forgeron" (ou "c'est en agent-des-finances-publiquant qu'on devient agent des finances publiques"  ) : l'entraînement, c'est le meilleur moyen de s'habituer à construire des plans  

- Intro/Conclusion : oui j'en ai fait (ainsi qu'un plan mais considérant ce que je viens d'écrire c'est assez clair ^^). Enfin j'ai fait une intro, la conclusion était plutôt inclue dans la fin de ma rédaction. 
C'est d'ailleurs un conseil que j'ai oublié, pourtant il est essentiel : on écrit son intro ET SA CONCLUSION au brouillon. Les deux en même temps. 
Pourquoi ? Parce que l'introduction va contenir la problématique (même si dans cette épreuve la problématique est souvent déjà posée dans l'énoncé). Préparer sa conclusion en même temps permet de ne pas "perdre le fil" et de bien conclure sa copie. Si on ne prépare pas la conclusion et qu'on s'y attelle après avoir rédigé tout le devoir, on risque d'avoir perdu de vue la question de départ. 
Après, inutile de faire 10 lignes d'intro et de conclusion 

- Mad68 : il faut si possible éviter de reprendre les phrases du texte. Cela s'appelle de la paraphrase, et le risque c'est que le correcteur prenne cela pour de l'incompréhension ou de l'incapacité à reformuler. 
L'idéal c'est de reprendre seulement les idées et de les exposer avec ses mots à soi. Evidemment si l'idée en question est technique ou particulièrement pointue, on peut reprendre des mots du texte  

Voilà j'espère avoir répondu à vos interrogations ! Bon courage et bonnes révisions !


Pour le nombre de pages, je dirais que ça dépend du sujet ^^ 

Allez voir sur les exemples de copies mises en ligne pour vous faire une idée. Dans tous les cas, vous n'aurez pas le temps d'en écrire des tartines (et ce n'est pas souhaitable de toutes façons : on ne recrute pas des écrivains).

Pour tout ce qui concerne la préparation (Pascale et Bouqueniaux), je vous conseille d'aller consulter le forum de ce site, extrêmement riche en conseils, idées, etc ... A la fois pour l'écrit et l'oral. N'oubliez pas non plus d'aller faire un tour sur le QCM proposés par le site !